Vous souhaitez nous laisser votre commentaire ?

Remplissez le formulaire ci-dessous :

Après validation par l'administrateur du site, votre commentaire sera publié.

Pat Charron

Le 19/02/2017 15:35:04


Charlène

L'alcool, tu le bannis

Tu le sors de ta vie

Ce compagnon maudit

N'aura pas réussi

Son pernicieux défi

 

Il ne fut que tourments

Pourvoyeur de migraines

Ce diabolique amant

Cet hallucinogène

Pillard de belles envies

Dévastateur de vie

Qui fit ami-ami

Un moment dans ta vie.

 

Tu as gagné ton pari

Il ne t'a pas anéantie

Il a bien fait son show

Pour te conduire vers l'échafaud

Tu ne l'as plus applaudi

Alors, il est parti...

Non ! Tu l'as poussé dehors

Projeté dans le décor.

 

Et te voilà sereine

A compter chaque jour

Qui t'éloigne sans détour

De ses humeurs obscènes

 

Tu mis ta vie en pause

Plutôt... en quarantaine

Tu passes à autre chose

A une autre fontaine

Dont l'élixir s'impose

En jouvence dans tes veines.

Et ce combat t'amène

A ce moment grandiose

Où les beuveries anciennes

Font place aux grandes causes.

 

Ici, sur l'avant-scène,

Après métamorphose

De ta vie incertaine,

Tu bondis, tu exploses

Et te voilà certaine

Que l'alcool, s'il s'impose

De manière souveraine,

Tu sauras l'éconduire

Tu saura le faire fuir

 

Tu retrouves une vie saine

Loin des sentiers moroses

Cent mille bravos, Charlène,

Tu renais et tu oses

Tu as brisé tes chaînes

 

Après la sinistrose,

Cette bouffée d'oxygène

Vient gommer l'ecchymose

Tu abordes l'avenir

Comme une virtuose

Prête à tout reconstruire

Avec nous, en osmose

 

Mieux qu'un bouquet de roses

Mieux qu'un trophée, Charlène

Reçois ce soir ta carte rose

Sur félicitations vilibriennes

 

Pat Charron, le 20 janvier 2017.